Copyright © 2015 Lizzie's Chronicles - N° de dépôt C61TM3 Séléctionner Fermer
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lizzie's Chronicles

Book reviews, Tags and More

Chronique Livresque : Nous les Menteurs - E. Lockhart 🌊🌞

Publié le 25 Février 2016 par LizzieFlower in Young Adult Contemporain

Source : http://googleimages.fr • nous les menteurs

Source : http://googleimages.fr • nous les menteurs

Informations concernant le livre :

Titre : Nous les Menteurs

Auteur : E. Lockhart

Édition : Gallimard

Collection : Scripto

Date de Parution : 2014

Résume de l'histoire :

Bienvenue dans la famille Sinclair.

Tous sont beaux, riches, intelligents, aucun n'a droit à l'échec.

Ils passent leurs étés à Beechwood, leur île privée au large du Cap Cod.

Cadence est l'aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs.

Un accident. Un secret. La vérité.

Mon Avis :

Quand je me suis lancée dans Nous les Menteurs, j'avais vraiment de grosses grosses attentes, dues aux critiques dytirrambiques vues sur Booktube. Eh bien, je dois vous dire que je n'ai pas été déçue : cette lecture m'a marquée, et je dois dire qu'un jour après l'avoir lu, j'y pense toujours sans arrêt.

On retrouve ici une riche famille américaine exemplaire, pourtant marquée par un lourd secret, du à un événement survenu sur l'île privée familiale de Beechwood durant ce que la narratrice, Cadence surnomme "l'été quinze" ( rapport à l'âge qu'elle avait pendant cet été ).

La dimension mystérieuse de ce livre m'a attirée, et je me suis demandée si il n'allait pas être un de mes nouveaux coups de coeur.

Je ne pense pas classer ce livre comme un coup de coeur, parce que selon moi, il y a certains points qui aurait mérité d'être approfondis, surtout l'histoire d'amour "principale", qui arrive un peu trop facilement à mon goût. Mais sinon, j'ai adoré tout le reste.

J'ai trouvé que le côté dramatique et intriguant effaçait la dimension un peu " plan-plan" que l'on retrouve dans beaucoup de livres du genre. J'ai juste adoré l'idée de "une famille parfaite dans un endroit parfait mais qui cache un secret de la mort qui tue". Ça m'a beaucoup fait penser au scénario de certaines séries télé, je ne saurais pas vous en citer une, là, comme ça, mais bon, je pense que vous voyez de quoi je parle.

J'ai apprécié la petite référence à un moment de l'histoire aux Hauts de Hurlevent de Emily Brontë ( un chef d'oeuvre de la littérature anglaise ), sachant que c'est ma lecture en cours au moment où je vous écris cet article. C'est vrai que l'histoire de Nous les Menteurs ressemble sous certains aspects à celle des Hauts de Hurlevent ( l'arbre généalogique au début du livre ).

Mais revenons à nos moutons. Ah oui, la fin.

Au moment où l'on apprend quel est finalement le fameux drame de l'été quinze, après que l'auteur nous ai bien laissé mariner dans notre jus d'interrogations, on se dit " C'est ça le drame ? C'est tout ? Je pensais que ce serait bien pire !!". Mais voilà, le problème, c'est que ce n'est pas tout, justement. L'auteur garde la bonne grosse révélation bien sale pour la fin, genre les dix dernières pages.

Personnellement, E.Lockhart m'a achevée en même pas deux secondes. J'ai fini de lire les lignes restantes totalement hébétée, et avec une forte envie de bourrer mon oreiller de coups de poing... Oh, mais je m'égare.

Bref, la fin est juste... Indescriptible. Juste, lisez ce livre, et toute cette chronique prendra enfin un véritable sens.

Pour Conclure :

Le meilleur contemporain que j'ai jamais lu. Avec la fin officiellement élue par moi même : "fin la plus cruelle de touts les temps".

Note : 18/20

4/5 pour l'aspect général ( couverture, résumé, traduction ) *

5/5 pour l'intrigue ( longueur, richesse en actions )

4/5 pour les personnages ( nombre, personnalités )

5/5 pour le ressenti général ( ensemble du livre )

*Vous vous demandez sûrement pourquoi un 4/5 à l'aspect général alors que le livre est superbe ? Parce que je trouve que le résumé spoile un peu trop.

Commenter cet article