Copyright © 2015 Lizzie's Chronicles - N° de dépôt C61TM3 Séléctionner Fermer
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lizzie's Chronicles

Book reviews, Tags and More

Chronique Livresque : Le Magasin des Suicides - Jean Teulé 🏬🔫

Publié le 21 Décembre 2015 par LizzieFlower in Littérature Contemporaine

Source : http://googleimages.fr • Le magasin des suicides livre

Source : http://googleimages.fr • Le magasin des suicides livre

Informations concernant le livre :

Titre : Le magasin des suicides

Auteur : Jean Teulé

Édition : Pocket

Date de Parution : 2007

Résumé de l'histoire :

Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...

Mon Avis :

Pour moi, ce n'est pas une première avec Teulé. Je m'étais frottée au terrible Le Montespan il y a deux ans de cela. Rebelote l'année dernière : cours de littérature et société, lire Mangez le si vous voulez. Un livre délicieusement morbide. Des personnes de ma classe n'avait pas réussi à le finir tant c'était dégueu. Ça n'a pas été mon cas. Amateurs d'histoires de mecs torturés, brûlés vifs puis mangés, ne cherchez plus, ce livre est pour vous.

Mais je m'égare. Tout ça pour dire que je m'étais faite au style déjanté et à l'humour totalment trash de l'auteur. Il emploie un vocabulaire parfois tout à fait familier, voire carrément grossier, et il n'a aucun problème à décrire des scènes explicitement sexuelles. J'avais eu des histoires de coucheries à mort dans Le Montespan, des scènes de boucherie, de violence absolument horrible dans Mangez le si vous voulez, et là, je me demandais ce que ce messieur allait sortir de son sac.

Ici, on est dans l'humour noir à fond avec ce Magasin des suicides. Le concept déjà est une idée absolument morbide : une enseigne qui commercialise des lames de rasoir, des cordes, des bonbons empoisonnés, des revolvers ( chargés de seulement une balle, sinon ils seraient accusés de fournir des assasins, dit Mishima, le proprio ) et cent millions d'autres façon de mettre fin à ces jours... Pas besoin de faire un dessin.

La famille qui tient la boutique est absolument unique : Mishima, le père sévère et dépassé, Lucrèce, la mère psychorigide avec un bon coeur, Vincent, le jeune adulte anorexique et torturé, Marylin, l'adolescente désabusée en mal d'amour, et enfin Alan le petit dernier, fleur bleue, blagueur et un brin moqueur, ce qui contraste avec les autres.

La petite romance entre Marylin et le gardien du cimetière aura su me faire sourire, et le séjour d'Alan en camp de redressement, mourir de rire. J'ai bien aimé le fait que ces personnages réussissent à être attachant malgré le fait qu'ils évoluent dans un univers assez lourd.

L'intrigue est bien menée, l'idée d'avoir une famille, qui a toujours été la tête dans l'univers mortuaire, découvrant les sentiments amoureux, le bonheur et la joie de vivre, c'est un choc des cultures intéressant. Le style de Teulé est très immersif, et permet de se plonger dans le livre très facilement.

Pour Conclure :

Un livre court, mais efficace. J'ai ri du début à la fin.

Note : 16/20

5/5 pour l'aspect général ( couverture, résumé, traduction )

3/5 pour l'intrigue ( longueur, richesse en actions )

4/5 pour les personnages ( nombre, personnalités )

4/5 pour le ressenti général ( ensemble du livre )

Commenter cet article